845 Boulevard Des Carrières,

30133 LES ANGLES

09 70 35 55 56

Découvrez en un peu plus sur les parasites et les nuisibles

Les rats et les souris

Il est important de les combattre dans un but économique mais également dans un but sanitaire, car ces mammifères sont souvent des vecteurs de maladies. Il existe des moyens pour les éradiquer sur une zone précise. Toutefois leur mise en œuvre est toujours délicate et doit rester l’affaire d’un professionnel avisé. En effet, cela exige une connaissance précise de la biologie de l'animal et peut être dangereuse pour les personnes et les animaux domestiques. Vous trouverez plusieurs espèces de rongeurs, certaines vivent en symbiose avec l’homme.

C’est le cas notamment des rats et des souris appartenant à la famille des Muridès. Le rat gris (Rattus norvegicus), le rat noir (Rattus ratus) et la souris (Mus musculus) qui ont un régime omnivore.

Rat gris

Appelé également surmulot ou rat d'égout, ce rat est un gros rat gris, originaire d'Asie. On le retrouve aujourd'hui sous toutes les latitudes grâce à sa grande faculté d'adaptation. Il peut mesurer de 20 à 25 cm pour environ 350 g.

Cet animal est agressif et vit en colonies. Il aime les lieux humides (bords de ruisseaux ou rivières, caves, égouts). Il se déplace en suivant des pistes qui peuvent être reconnues aux dépôts graisseux qu'il laisse par frottement sur les herbes, le sol, les murs, etc.

On peut également reconnaître ce rat à ses excréments : les fèces sont ovales, en forme de noyau d'olive.

Rat noir

Appelé également rat des greniers ou rat d'Alexandrie. Originaire d'Extrême-Orient, il a également envahi tout le globe grâce, en partie, aux trafics commerciaux. (toute denrée débarquée dans un port apporte avec elle sa cargaison de rats). Il niche dans les parties élevées des habitations, des greniers, des magasins. C'est un rat « acrobate ». Plus petit que le rat gris il mesure de 15 à 20 cm et pèse environ 250 g. Ses excréments sont également caractéristiques : les fèces sont allongées, terminées par une pointe.

Souris Mus musculus

C'est un animal de petite taille très connue des hommes car elle vit surtout dans les zones habitées. Elle peut s’attaquer à beaucoup de produits : nourriture, papier, plâtre, savon.

Elle vit en groupe. Elle est difficile à combattre car de mœurs vagabondes.

Dégâts causés par les rongeurs

Les stocks alimentaires constituent des réserves importantes de nourriture sur un espace réduit et représentent un milieu favorable à leur développement. En effet, la présence de nourriture est le premier facteur conditionnant l'installation d'une colonie de rats.

Ils peuvent occasionner des dégâts matériels : conduits de plomb percés, fils électriques rongés pouvant provoquer des courts-circuits, sacs rongés entraînant l'écoulement du produit et allant parfois dans les cas extrêmes jusqu’à l'écroulement.

Il existe aussi un dégât purement sanitaire lié aux souillures (urine, fèces, dépôts graisseux) avec les risques sanitaires afférents.

Le pigeon

Le pigeon ou le pigeon biset (Columba livia) est l'espèce qui comprend le pigeon domestique et la plupart des pigeons des villes. Il subsiste également comme oiseau sauvage dans son milieu naturel original : les falaises et autres milieux rocheux. Le type domestique est différent du type sauvage.

Cet oiseau appartient à la famille des Columbidés. L'espèce (Columba livia) a donné naissance à de nombreuses races élevées pour la chair, l'ornement ou la course (pigeon voyageur). Les pigeons des villes ont dû se rapprocher de l'homme dès le début de la création des grandes cités. Au XVIII siècle quand l'élevage pour la production de viande fut abandonné, beaucoup d'oiseaux furent relâchés, tout comme au XIX siècle quand la mode des pigeonniers disparut.

Les pigeons peuplant nos cités vivent donc à l'état libre depuis fort longtemps.

Dégâts causés par les pigeons

La saleté et la dégradation importante des immeubles causées par les fientes. Rebords de fenêtres maculés, mais aussi les constructions situées à proximité des sites de nidification.

Sur les zones infestées, les véhiculent peuvent également subir certains endommagements.

Outre l'aspect esthétique et les odeurs qu'elles dégagent, les fientes peuvent dégrader jusqu'à la pierre elle-même.

Le pigeon peut également être porteur de germes microbiens.

Le bruit, engendré par leur roucoulement incessant peut être perçu par l’homme comme un facteur de stress important.

Les fourmis et les termites

Les fourmis sont parmi les parasites les plus répandus dans les maisons, les restaurants, les hôpitaux, les bureaux, les entrepôts et pratiquement tous les bâtiments où il y a de la nourriture et de l’eau.

Elles sont en général inoffensives pour l’homme. Attention, à ne pas confondre une termite ailée avec une fourmi ailée.

Les termites et les fourmis construisent toutes deux leurs nids dans du bois humide.

Les termites subsistent grâce au bois, ainsi les fissurations qu’elles créent sur leur passage sont généralement plus sévères que celles causées par les fourmis, qui ne font que creuser des tunnels dans le bois.

Dégâts causés par les fourmis et les termites

Les fourmis peuvent causer des dégâts immobiliers considérables (particulièrement les fourmis charpentières). Certains signes sont révélateurs d’une infestation de fourmis. Les termites et les fourmis construisent toutes deux leurs nids dans du bois humide. Les termites subsistent grâce au bois, ainsi les fissurations qu’elles créent sur leur passage sont généralement plus sévères que celles causées par les fourmis, qui ne font que creuser des tunnels dans le bois. Les fourmis charpentières creusent leurs nids dans du bois sec ou humide avec une préférence pour ce dernier.

On trouve des nids à proximité de baignoires et d’éviers, à proximité de fenêtres et de cadres de porte qui sont mal isolés, à proximité de fuites provenant du toit et de solins de cheminées mal installés. Les nids sont particulièrement courants dans des espaces humides et creux, tels que le vide derrière le lave-vaisselle et les colonnes creuses des terrasses. La plupart du temps il n’y a pas de signes extérieurs de dommages.

Les blattes ou cafards

Les blattes sont des insectes de sous-classe Ptérygotes et de l’ordre des dictyoptères blattodés. Elles vivent cachées pendant le jour, elles volent peu mais se déplacent très vite. Leur corps est mou, de forme ovale et aplatie. Leur couleur varie du jaune, marron au noir et elles mesurent de 1 à 4 cm.

Les blattes vivent en général dans les maisons et les bâtiments, alors que d’autres vivent dans la nature, sous les pierres, sous les les feuilles ou dans le sable.

Les espèces les plus répandues dans les habitations en France sont les blattes germaniques, les blattes orientales et les blattes américaines. Elles sont omnivores et pondent entre 12 et 50 œufs. Elle se reproduit toute l’année et l’espèce est extrêmement résistante.

Dégâts causés par les blattes ou cafards

Les blattes contaminent les denrées alimentaires pouvant provoquer des maladies physiques et psychologiques. A ce titre leur présence peut faire l’objet de sanctions de la part des autorités compétentes. Ont été également identifiées, des allergies liées aux blattes. En effet des éléments allergisants, débris, déjections de l’insecte, sont véhiculés par des poussières que le sujet sensible respire. Cette allergie se caractérise par des rhinites claires avec éternuements et des troubles respiratoires allant jusqu'à la crise d'asthme.

Au-delà des risques sanitaires, les blattes ou cafards sont des nuisibles répugnants. Non seulement leur vue est dérangeante, mais ils produisent aussi une odeur déplaisante qui gâte les aliments et les objets avec lesquels ils entrent en contact.

Les guêpes et frelons

Les guêpes et les frelons proviennent de la famille des Vespidae, et la faune européenne comporte une vingtaine d'espèces. Bon nombre d'entre elles vivent en France, et la plupart sont morphologiquement très ressemblantes. Les Vespidae sont des insectes dits sociaux, et leurs colonies comportent des mâles, des femelles, et des ouvrières, le tout vivant au sein de nids organisés dénommés " guêpiers ".  

Dégâts causés par les guêpes et frelons

ATTENTION, les guêpes, les frelons, les abeilles sont des insectes piqueurs.

La piqûre de guêpe, la piqûre de frelon ou la piqûre d'abeille peuvent provoquer une réaction allergique violente appelée choc anaphylactique pouvant être mortelle.